En avril, j’ai lu …#1

La lecture est une de mes passions depuis que je suis très jeune. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu, mais ce mois-ci, j’ai lu 3 nouveaux livres.

x510_le_crime_du_comte_neville.jpg.pagespeed.ic.7LLPDy0_ZX

Le crime du Comte de Neuville d’Amélie Nothomb

Synopsis : Monsieur Neuville, aristocrate belge, se rapproche de la date de son annuelle garden-party. Il y aura du beau monde. Mais il est très nerveux depuis qu’une diseuse de bonne aventure lui a prédit qu’il allait assasiner quelqu’un durant cette fête. Qui ? Sa propre fille peut-être? Celle-ci souhaite en effet écourté sa vie et lui demande d’exaucer son souhait pour ne pas avoir à tuer accidentellement quelqu’un lors de la fameuse fête. Mais que va en penser son éblouissante épouse?

Mon avis : Ce roman se lit en 1 heure et comme la plupart des Nothomb, il est indigeste. Les dialogues sont inintéressants, les personnages trop lisses et l’impression de déjà vu est omniprésente. C’est malgré tout un roman qui se laisse lire et qui est distrayant. De toute façon, je ne m’attendait pas à mieux  avec cette auteur qui sort à chaque rentrée littéraire un bouquin de son tiroir.

51nXaAO2SML._SX310_BO1,204,203,200_

Et soudain tout change de Gilles Legardinier

Synopsis : A quelques mois du bac, Camille et sa joyeuse bande d’amis découvrent la vie. Tous se demandent encore quel chemin va prendre leur avenir et ignorent qu’avant l’été, ils vont connaitre plus d’épreuves et de joies que la plupart des gens n’en vivent durant toute leur existence. Ensemble, ils vont expérimenter, partager, se battre, et apprendre qu’il faut souvent traverser le pire pour vivre le meilleur.

Mon avis : J’avais déjà lu « Demain, j’arrête » du même auteur et j’avais un peu peur d’être déçu vu que j’avais vraiment aimer ma précédente lecture. Mais je suis conquise mais aussi bouleversé par ce roman si émouvant. On découvre Camille et sa bande d’amis. Ils sont en terminale, ils sont insouciants, ils s’amusent, ils sont solidaires. Bref, on replonge dans les années lycée, avec des professeurs attachants. A lire absolument, ce livre parle bien de la maladie et de sa manière d’être combattu en équipe d’amis.

quelquun-pour-qui-trembler-gilles-legardinier

Quelqu’un pour qui trembler de Gilles Legardinier

Synopsis : Pour soigner ceux que l’on oubli trop souvent, Thomas à vécu des années dans son village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que sa femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent. Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard? Comment vit-on dans un monde dont on ne connait plus les codes? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre avec l’aide de veux que le destin placera sur sa route. Voici la réjouissante histoire de ce que nous sommes capables de réussir ou de rater au nom de la seule chose qui compte dans nos vies.

Mon avis : Ayant voyager en Inde, je me suis beaucoup attachée à Thomas qui essaye désespérément de retrouver les codes français. Avec l’aide des personnes âgés de la maison de retraite dans lequel il travail, Thomas va essayer de renouer des liens avec sa fille. Des personnages touchants et attendrissant pour une histoire pleine de fraternité et d’humanité. Je recommande à 100% ce livre.

Et vous, quels sont vos lectures du mois ? 

Critique : Pourquoi j’ai pas manger mon père

421450

Synopsis : L’histoire trépidante d’Edouard, fils aîné du roi des Simiens, qui, considéré à sa naissance comme trop maligne, est rejeté par sa tribu. Il grandit loin d’eux, auprès de son ami Ian, et, incroyablement ingénieux, il découvre le feu, la chasse, l’habitat moderne, l’amour, et même…l’espoir. Généreux, il veut tout partager, révolutionne l’ordre établi, et mène son peuple avec éclat et humour vers la véritable humanité… celle où on ne mange pas son père…

Mon avis : Dans son premier long métrage animé, Jamel Debbouze a des intentions très honorables. Ce film est une ode à la différence. Jamel prône le respect de l’autre. A notre époque où le handicap est encore un tabou et ou l’identité nationale est un débat. Je pense que ce film à la base destiner aux enfants est un très bon outils de travail pour les parents et professionnels de l’éducation. après avoir vu ce film, le débat se lance facilement sur des sujets encore sensible comme : le racisme, le handicap, la différence.

Je vous recommande ce film à 200%.

Et vous, quand avez-vous pensez ?

Paroles d’enfants #1

FontCandy

Tous les jours, je rencontre de nouveaux enfants grâce à mon métier. Ces enfants me font pleurer de rire grâce à leurs répliques.

En voici donc quelques extraits :

  • Ethan, 9 ans : « On a des petits zizis, mais si on met de l’engrais ils pousseront plus vite. »
  • Mohammed, 8 ans : « Lucile, j’ai pris deux caleçons pour aller à la douche, je dois mettre les deux ? « 
  • Fatima, 10 ans : en parlant d’une horloge :  » C’est une fontaine ? « 
  • Enzo, 5 ans : « Je met les pieds dans les sangliers  » (pour dire étrier)
  • Charles, 6 ans : « Je mets mon linge à sécher pour qu’il ait une bonne haleine. »

Et vous, qu’avez-vous entendu comme réplique enfantines ?

J’ai le plus beau métier du monde…

Certains disent avoir le plus beau métier du monde, mais ne trouve pas la motivation d’aller au travail. Je peux dormir 2 heures la nuit et me réveiller en pleine forme sans soucis.

Je suis animatrice de classes verte et j’aime ça.

25au27octobre-EPAF.jpg

Vous allez vous dire : « Animatrice, mais ce n’est pas un métier », et bien si. Je travaille 24h/24 avec ces enfants durant une ou deux semaines. Et les voir évolués me rends pleine de joie.

Les clichés de Nos Jours Heureux sont vrais et à peine exagérés, et c’est bien sur mon film préféré.

 

nosjoursheureux.jpg

 

Les enfants sont ma passion, ma raison de vivre.

Il faut que je face sans cesse attention à mes fait et geste car pour ces enfants, je suis un modèle à suivre.

J’aime voir les enfants émerveillés devant des paysages, des histoires, des jeux ou des veillées.

Les journées sont longues et intense, car les enfants sont pleins d’énergie. J’ai beau dormir 4 heures par nuit pour leurs préparer des jeux de fous, pas de soucis, j’ai toujours la Banane 😀

Bref, j’ai le plus beau métier du monde.

[Séries TV #1] : Blacklist : les enquêtes policières très originales

Afficher l'image d'origine

On se retrouve aujourd’hui pour parler de Séries TV. Ma série préférée du moment est la fameuse série BLACKLIST. Elle est diffusée sur TF1, dès que j’ai lu le synopsis de cette série, j’ai été emporté dans l’univers de Red.

Synopsis : Red ou Reddington, l’un des 10 criminels les plus recherchés au monde, se rend mystérieusement au FBI, en échange d’une protection. Il va fournir au FBI les noms des criminels avec qui il a collaboré sur ses crimes par le passé. Sa seule contrepartie : travailler avec un agent du FBI débutante (détective Keen) avec qui il n’a semble-t-il aucune connexion…

Au début de la série, pendant la saison 1, la série suit le schéma de beaucoup de séries policières, c’est-à-dire 1 méchant = 1 enquête = 1 épisode, mais peu à peu naît l’intrigue de la série :

  • Pourquoi Keen et pas un autre agent ?
  • Quel est le lien entre Keen et Red ?
  • A qui peut-on réellement faire confiance ?

Afficher l'image d'origine

Il faut un peu persévérer car le début de la saison n’est pas forcément le plus passionnant, j’ai dû attendre 3 épisodes pour être accrochés, mais je suis réellement devenu accro. Je me suis fait happer par ce suspense qui est incroyable.

Je me suis beaucoup attaché à ces personnages dont l’évolution est intéressante. Au fur et à mesure, les enquêteurs du FBI et les autres personnages tombe dans une spirale néfaste et on se demande s’ils vont se laisser succomber.

Le charisme de James Spader (Reddington) est juste remarquable, pleins d’aisance, il incarne à merveille ce personnage subtil. Et on tombe vraiment en admiration devant ce criminel.

Et vous : connaissez-vous The Blacklist ? Quels sont vos personnages préférés ?

Afficher l'image d'origine

Le jour où tous à basculer sur la Côte d’Azur

Afficher l'image d'origine

Côte d’Azur :  3 octobre 2015. J’ai vu…

Ce soir là, j’ai vu l’horreur. Les trombes d’eau, d’abord. Puis les vagues. Les maisons se remplir. Les voitures s’en aller. Les routes coupées. Et des tas de naufragés. J’ai vu la boue d’abord. 2 mètres d’eau et plein de boue. Puis j’ai vu les morts. 21 de trop.

Ensuite, j’ai vu un champ de guerre. J’ai vu Biot, Mandelieu, Cannes. Puis ensuite, j’ai vu la colère, le désarroi, la peine. J’ai vu des vies partir en quelques secondes. Les photos flotter. Les souvenirs s’envoler. Les enfants apeurés. Et les parents pleurer.

Afficher l'image d'origine

Puis, j’ai vu… La solidarité ! Des pompiers, des employés, des associations, des mairies qui chaussent les bottes, qui se rendent utiles au cœur des quartiers sinistrés.

J’ai vu des gens comme vous et moi, s’activer et ne jamais renoncer. J’ai vu un élan de générosité comme jamais je n’avais vu. J’ai vu le peuple soudé, main dans la main, sans origine, sans religion, sans vu, tous dans la boue, mains et habits sales, aider son prochain. Aider simplement.

Afficher l'image d'origine

J’ai vu des mains tendus, j’ai vu un dimanche soir noir. J’ai vu des larmes, mes larmes. J’ai vu le premier sourire. J’ai vu la première sinistrée que j’avais aidé me serrer dans les bras et souffler. J’ai vu sa fillette retrouver le sourire après lui avoir retrouvé ses pierres de collections fétiche. J’ai vu un chien me baver généreusement dessus de lui avoir sorti de la boue son jouet favori. Puis j’ai vu ces gens, qui auraient pu être mes grands-parents. Ou vos grands-parents. J’ai vu cette solitude, ce que c’est qu’être à 1000 km de ses enfants. Je me suis vue moi à 1000 km de ma maman. Saine et sauve mais chez eux, j’ai vu l’apocalypse.

J’ai enfin vu les maisons se nettoyer. Des kilos et des kilos de boue das ces sceaux. Des tonnes de déchets s’entasser. J’ai vu les espaces se raviver. Les forces se concentrer. Puis les rues s’animer. J’ai vu la vie reprendre.

J’ai vu des gâteaux, des bons petits plats. J’ai  vu des tonnes de dons, une générosité sans compter, et des familles émues de pouvoir doucement se relever. J’ai vu des grandes tablées de bénévoles et sinistrés.

J’ai vu des cœurs énormes. J’ai vu de la bonté, de l’humanité, de la générosité. J’ai vu de la simplicité, de la gratitude, de l’unité. Des Hommes avec un grand H. J’ai revu le bonheur.

Depuis ce 3 octobre 2015, la Côte d’Azur à vu l’apocalypse… mais à surtout vu la générosité et l’Amour.

Wishlist #2 : Les envies de Noël …

Envie d’achat compulsif, pour changer… Du coup je fais cette wishlist que je post sur mon blog, et je verrais bien d’ici quelques mois, si j’ai toujours envie de ces produits. Si j’en est toujours envie, alors je les achèterais…

  • Un nouvel agenda Hema : J’ai juste adoré mon agenda Hema l’an dernier, je compte donc m’en racheter un de la même marque pour l’année à venir.

Afficher l'image d'origine

  • Un tapis de bain: Je cherche en ce moment un tapis de bain en bambou avec des touches de tissus Mint, je sens que c’est compliquer à trouver, du moins, pour le moment, je cherche toujours. Peut-être que je serais obliger de faire un DIY.

Afficher l'image d'origine

  • Un ou deux nouveau Mug :  Je dois passer chez Primark Marseille, pour m’acheter deux nouveaux mugs, je les trouve tous très beau, et à 2€ on aurait tord de ce priver.

Afficher l'image d'origine

  • Un livre de cuisine: Je ne sais pas encore lequel, ni sur quel thème. Mais je suis fan des beau livre de cuisine avec de belles photos, j’aimerais donc en avoir un nouveau.

Afficher l'image d'origine

  • Un livre d’Art-thérapie : J’ai presque fini mon livre de coloriage Art-thérapie, je pense donc en acheter un nouveau, j’aimerais celui sur le thème de l’Inde.

Afficher l'image d'origine

Et vous, de quoi avez-vous envie en ce moment ?